2012, Rémy PECH

 

Professeur d’histoire contemporaine et ancien président de l’université de Toulouse-Le-Mirail Rémy Pech est spécialiste d’histoire rurale. Il a publié diverses études sur l’histoire des vignerons du midi et sur l’action de Jean Jaurès en faveur des paysans et pour la langue occitane. Il a publié aux Editions Privat Histoire de Carcassonne / Nouvelles histoires de Toulouse (2002), 1907 les mutins de la République (2007), Jaurès paysan (2009), Jaurès, la Dépêche (2009).
Jean-Michel Ducomte est avocat et professeur à l’Institut d’Études Politiques de Toulouse. Spécialiste de droit public et de science politique, ses recherches concernent principalement la laïcité, la tradition républicaine et la construction européenne. Président de la Ligue de l’Enseignement, il a également dirigé le Cercle Condorcet du Midi toulousain.

Jaurès et les radicaux : Loubatières (adulte)

Au cours des trois décennies (1885-1914) durant lesquelles se déroule le parcours politique de Jean Jaurès, la République se construit en même temps que s’affirment les principes qui la fondent. Démocratique, laïque, pas encore sociale, tiraillée entre l’impératif de la Revanche et le choix de l’aventure coloniale, brutalisée mais finalement affermie par l’affaire Dreyfus, elle est l’enjeu du débat, fait de connivences assumées mais aussi de confrontations sans concession, qui va opposer l’acteur résolu de l’unité des socialistes et les radicaux. Les dissensions entre les deux forces politiques qui constituent la gauche – le socialisme et le radicalisme – n’empêchent pas Jaurès de s’affirmer socialiste dès 1892 tout en poursuivant sa collaboration à La Dépêche, qui fait figure à l’époque de journal officieux sinon officiel du radicalisme. Ses articles rédigés de 1887 à 1914 dans le quotidien toulousain – auquel Georges Clemenceau et Camille Pelletan apportent également leur contribution – constituent une source précieuse pour éclairer cette page d’histoire, mais aussi alimenter des débats qui restent très actuels : la conception de l’État, la laïcité, la conduite d’une politique économique et sociale, la pratique de la diplomatie et la place de la France dans le monde. Jaurès et les radicaux est un ouvrage passionnant, émaillé de citations et imprégné des valeurs politiques et morales qui fondent notre démocratie. Bien au-delà des curieux du passé républicain, il intéressera tous les citoyens conscients des enjeux d’aujourd’hui et soucieux de l’avenir de notre pays.

Partagez !

Les commentaires sont fermés.