2013, Hervé JUBERT

Son bac littéraire en poche, Hervé Jubert reçoit une formation en Lettres Modernes à Reims puis en histoire de l’Art (École du Louvre et Paris IV jusqu’au DEA)
Hervé Jubert a fait une entrée fracassante dans la science-fiction française avec Le roi sans visage.
Auteur d’une trilogie de SF chez J’ai Lu et d’un cycle fantastique aux éditions du Masque, il appartient au courant du steampunk développé dans les années 80 par quelques grands noms de la SF, comme Tim Powers ou James P. Blaylock.
Chez Albin Michel, il est déjà l’auteur d’une trilogie fantastique pour la jeunesse dans la collection “ Wiz ” mettant en scène les aventures de l’extravagante sorcière Roberta Morgensten (Le quadrille des assassins, Un Tango du diable et Sabbat Samba).
Il publie en 2006 le deuxième volet des aventures de Blanche, jeune héroïne aux prises avec les événements de la Commune qui secouèrent Paris en 1870 à la poursuite de l’Œil du grand Khan dans les rues de Paris.
Le palais des mirages met en scène une secte d’adorateurs du dieu scandinave de la guerre et du chaos, Loki, à œuvre dans les sous-sols de Paris.

« Les voleurs de tête », éditions Rageot (Roman, à partir de 12 ans)

Billie Bird est une adolescente pétillante et une collégienne sans problème.
Elle a quinze ans, s’occupe de son petit frère Séraphin et elle est la fille d’un voleur professionnel, qui lui a appris les rudiments du métier.
Cela tombe bien car le père en question vient d’être enlevé et ses ravisseurs exigent d’elle qu’elle retrouve et vole des antiquités chinoises hors de prix.
Qu’à cela ne tienne !
Elle embarque Séraphin à bord de la Vagabonde, un vieux combi Volkswagen, qu’elle conduit sans permis et part à la recherche de ces fameuses têtes du zodiaque.
Aidée en cela par Octave, un étudiant qui ne dévoile pas toutes ses cartes, la voilà partie en Angleterre puis dans le sud de la France.
Elle devra déployer tous ses talents pour accomplir cette première mission…

Une intrigue fort bien menée, une héroïne au caractère bien trempé et des personnages secondaires intéressants, beaucoup de suspense et de rebondissements, tout est réuni pour faire de cette nouvelle série une réussite auprès du public adolescent.

« Magies secrètes « , éditions Le Pré aux Clercs (Fantastique)

L’empereur Obéron règne sur la cité de Sequana.
Le tyran veut faire disparaître toute magie, c’est pourquoi il persécute les êtres féeriques.
Certains parviennent à trouver refuge dans l’hôtel de Georges Beauregard, l’ingénieur-mage qui travaille officiellement pour le Pouvoir.
L’agent de l’ombre se voit confier une mission par le Ministre des affaires étranges.
Depuis quelques temps, des sorts s’abattent sur les proches de l’empereur.
On soupçonne le Visage, une entité maléfique qu’il a jadis affrontée.
Profitant du désordre, les habitants féeriques répandent la terreur.
Miroirs maléfiques, jouets magiques qui se transforment en machines de cauchemars, personne n’est à l’abri.
Beauregard est directement concerné car il est le fils d’une fée et d’un mortel.
L’ingénieur-mage devra choisir son camp…

Une écriture talentueuse, exigeante et généreuse, solidement documentée. Une fresque pleine de furie, de merveille et de magie.

Partagez !

Les commentaires sont fermés.