2013, Patricia PARRY

Patricia Parry est née à Toulouse en… on ne sait pas.
Elle y suit des études de médecine tout en cultivant sa passion pour le polar — ses amis vont jusqu’à dire qu’elle en est une encyclopédie vivante.
Elle dit y apprécier autant les atmosphères un peu glauques que l’humour qu’on peut y trouver, soulevant aussi qu’il est aussi « un moyen extraordinaire d’aborder, l’air de rien, les problèmes de société ».
En 2005, elle publie un premier roman, L’Ombre de Montfort, 1218-2001 qui la fait remarquer et la voit rejoindre en 2007 les prestigieuses éditions du Seuil pour un second opus, Petits Arrangements avec l’Infâme qui ouvre un cycle mettant en scène le docteur Le Tellier, psychiatre.
Patricia Parry est elle-même médecin psychiatre à Toulouse.

Patricia Parry a un métier, et plusieurs passions.
De son métier, elle tire un personnage de médecin psychiatre qui, semble-t-il, est appelé à devenir récurrent.
De ses passions, elle tire la substance qui va nourrir ses intrigues.
Que ce soit le polar, dont elle maîtrise parfaitement les codes, ou l’Histoire, qu’elle aime mettre en abîme, on trouvera chez elle une attention particulière à la construction qui lui permettra, « l’air de rien » comme elle dit, d’aborder de front les problèmes de société.
Un auteur à suivre, dans la longue lignée de ceux qui ont donné au polar les plus belles pages de la chronique sociale.

.

« Sur un lit de fleurs blanches », éditions Le Masque (Polar)

Paris, 1885. La belle Clara Saint James est une « horizontale » bien connue du Tout-Paris.
Son protecteur, le richissime comte de La Paillerie vient de mourir, lui laissant un curieux testament.
Pourquoi est-elle chargée de remettre une somme considérable à Victor Dupuy, un jeune médecin ?

Mais la jeune femme n’a pas le temps de se pencher sur cette énigme.

Depuis quelque temps, on retrouve dans les tombes fraichement creusées des cimetières parisiens, les dépouilles exsangues de jeunes innocents, délicatement allongés sur des lits de fleurs blanches.
Quand Norbert, le petit groom de la courtisane disparaît, c’est au médecin qu’elle fait appel.

De cafés à la mode en maisons closes clandestines, Clara et Victor Dupuy vont mener l’enquête dans un Paris en proie aux fantasmes scientifiques : médecins apprentis-sorciers, journalistes avides de sensationnel, feuilletonistes en mal de copie…
Tout un monde s’ouvre à eux, terrain de jeux de gamins des rues livrés à eux-mêmes et à toutes les tentations.

Partagez !

Les commentaires sont fermés.