2016, Jean-Christophe Tixier

Né en 1967 à Pau, il se consacre aujourd’hui totalement à l’écriture.
Après une filière scientifique, il se dirige vers l’économie (celle qui parle des hommes et de la vie), qu’il enseigne ensuite pendant vingt ans, dont seulement cinq à temps complet.
En parallèle, il a travaillé dans l’insertion, dirigé un collège, créé des sites au tout début de l’aventure internet (époque du débit à 56Ko/s qui obligeait à créer des visuels ultra-légers), élaboré des plaquettes publicitaires (et même des calendriers),…
De l’enseignement, il a gardé le bonheur de voir les jeunes grandir.
Il est le créateur et responsable du salon polar Un Aller-Retour dans le Noir, qui invite chaque année à Pau, le premier week-end d’octobre, 25 auteurs français et étrangers.

La traversée (Rageot)

Jeune Africain, Sam voyage à bord d’un bateau de migrants vers l’Europe.
Bientôt la mer grossit et la tempête éclate, provoquant le naufrage de l’embarcation.
Sam, qui sait nager, échappe à la noyade et tente d’organiser la survie du groupe.
Tandis que les minutes s’écoulent, les souvenirs de son passé remontent à la surface : son existence au village, son désir d’ailleurs, son départ, la belle Thiane au camp de réfugiés de Tripoli…
Mais la mer n’a pas dit son dernier mot…

Un roman engagé, documenté, qui a provoqué le coup de cœur du comité de lecture.
Une parabole vibrante sur la figure du migrant, sans pathos.
Le procédé très efficace des flash back croisés avec celui de la narration chorale portée par tous les personnages des migrants.
Une fin ouverte sur l’espoir. (Rageot)

*

Partagez !

Les commentaires sont fermés.