2016, Pascal Dessaint

Pascal Dessaint partage sa vie entre le nord de la France où il est né et Toulouse où il vit aujourd’hui, deux univers qui nourrissent son inspiration.
Ses romans ont été récompensés par plusieurs prix importants dont le Grand Prix de littérature policière (Du bruit sous le silence), le Grand Prix du roman noir français de Cognac (Loin des humains) et le Prix Mystère de la critique qu’il a reçu deux fois (Bouche d’ombre et Cruelles natures).
Sensible aux questions environnementales, marcheur et militant dans l’âme, Pascal Dessaint décrit depuis Mourir n’est peut-être pas la pire des choses (2003) les rapports complexes et parfois ambigus entre l’Homme et la Nature.

Le chemin s’arrêtera là
(Rivages)

Sur une côte nordiste fantomatique, des hommes survivent au jour le jour, hantés par un passé mortifère.
Mais qui sont ces laissés-pour-compte de notre époque, qui semblent camper dans un temps suspendu ?
Des êtres qui, derrière l’apparence de normalité qu’ils essayent de préserver, ont été broyés ou souillés, à l’image du pays qu’ils habitent, marqué par les stigmates d’une industrie lourde moribonde et d’une nature qui reprend ses droits, de plus en plus inquiétante.

Pascal Dessaint dépeint la fragilité des êtres et la confusion des sentiments, sur fond de questions sociales et environnementales.

*

Partagez !

Les commentaires sont fermés.