2017, Valérie Toranian

Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Petite-fille d’arméniens rescapés du génocide qui débarquent à Marseille dans les années 1920, Valérie Toranian est journaliste et fut la directrice de la rédaction de Elle de 2002 à 2014.
En 2011, elle tient une chronique sur Canal+ dans La Nouvelle Édition animée par Ali Baddou.
« Pour en finir avec la femme » est son premier livre.
Valérie Toranian est l’actuelle directrice de la Revue des deux mondes.

L’étrangère
(Flammarion)

« Elle tricote. Je sors mon carnet.
– Raconte-moi précisément ce qui s’est passé dans les convois…
– Plus tard…
Je rêve de recueillir cette histoire qui est aussi la mienne et elle s’y oppose comme une gamine butée.
– Quand plus tard ?
– Quand tu auras eu ton bébé. »
Aravni garde farouchement le silence sur son passé.
Sa petite-fille, Valérie, aimerait pourtant qu’elle lui raconte son histoire, l’Arménie, Alep, Constantinople et Marseille.

Dans ce récit qui traverse le siècle, elle écrit le roman de la vie, ou plutôt des vies d’Aravni : de la toute jeune fille fuyant le génocide arménien en 1915 jusqu’à la grand-mère aussi aimante qu’intransigeante qu’elle est devenue, elle donne à son existence percutée par l’Histoire une dimension universelle et rend hommage à cette grand-mère « étrangère » de la plus belle façon qui soit.

Les commentaires sont fermés