Martine Merlin-Dhaine

Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Martine Merlin-Dhaine a enseigné en tant que professionnelle au sein d’une équipe de sociologues pendant plus de 20 ans à l’Université Toulouse – Jean Jaurès.

Vouloir voler
(Grasset)

« Ça ne s’arrête jamais dans ma tête, jamais.
Ça tourne, ça tourne sans arrêt.
Faudrait que ça s’arrête.
Me tirer de ce cauchemar, retourner sur l’ordinateur, me plonger vite dans mes jeux ou les sites de pays lointains, regarder, écouter, m’envoler loin.
Quand ça va trop mal, je m’imagine en train de marcher comme grand-père, à reculons.
Je saurais marcher, peut-être, comme ça, peut-être que mes jambes pourraient me porter à l’envers ? »
Tonio, 13 ans, vit avec sa mère Alenya dans une cité des environs de Paris.
Handicapé, cloué à son fauteuil roulant, il ne parle plus depuis le départ de son père.
L’apparition de Lola  va bousculer leur existence.
C’est la nouvelle femme de l’oncle de Tonio.
Elle est solaire, vibrante, le teint charbon.
Sur son passage, elle laisse un parfum sucré, celui d’un ailleurs plein de promesses.
Tonio tisse avec elle une complicité qui le mènera jusqu’à son rêve de toujours : s’envoler.

Avec Vouloir voler, Martine Merlin-Dhaine nous offre une chronique sociale bouleversante.
Ses personnages à la grâce fébrile disent toute la rage de notre époque.
Un premier roman porté par une prose brute et poétique.

Lu 187 fois

Les commentaires sont fermés