2015, Hélène Montardre

Petite, quand on lui demandait ce qu’elle voudrait faire plus tard, elle répondait : écrire, voyager, avoir des enfants.
Cela ne correspondait à aucun métier précis.
Alors elle en a exercé plusieurs : assistante de direction, guide culturel, éditrice…
Les voyages ? Ils ont toujours fait partie de sa vie.
Les enfants ? Elle a deux filles.
L’écriture ? L’écriture a toujours été une certitude, un fil conducteur, un besoin, le seul moyen qu’elle ait trouvé pour transmettre rêves, envies, espoir, mais aussi la force et la fragilité de la vie et de la mémoire.
Ses livres, romans, albums contes, documentaires s’adressent aux enfants, aux petits, aux grands, aux ados et à tous ceux qui ont envie d’y mettre leur nez.

Mirapolis tome 1, Les ombres de la cité (Magnard Jeunesse)

Anguéo est un jeune garçon de la cité du bas.
Lui et ses camarades travaillent à la chaîne, comme des automates et vivent une vie insipide d’où les livres ont été bannis.
Mais Anguéo n’est pas comme les autres.
Ayant échappé mystérieusement à une “programmation totale” qui bride les émotions et l’intelligence, il continue de rêver.
Il est resté curieux et cherche notamment à comprendre pourquoi une jeune fille du haut qu’il a aperçue à la grande parade, lui est apparue aussi semblable que lui…
C’est sa rencontre avec Nakat, un mystérieux bibliothécaire de la cité du haut, qui va changer le cours de sa vie.
Ayant compris que ce garçon était différent des autres, Nakat entame une expérience interdite : lui apprendre à lire…
Leurs rencontres secrètes vont les conduire à évoquer un monde de savoirs oubliés, et convaincre Anguéo de la nécessité de connaître ce qui se passe ailleurs, hors de la Cité…

*

Partagez !

Les commentaires sont fermés.