2015, Laurent Schmitt

Laurent Schmitt coordonne le pôle de psychiatrie des hôpitaux de Toulouse, et dirige une équipe de recherche sur le stress et le traumatisme.

Il a publié Du temps pour soi (Odile Jacob, 2010), une analyse fine de notre rapport au temps et des pistes pour reconnaître notre propre rythme.

Le bal des ego (Odile Jacob)

Les ego démesurés se multiplient et s’affichent.
Quelles sont les facettes de ces ego surdimensionnés ?
Existe-t-il une biologie, voire une génétique, de l’ego ?
Certains caractères seraient-ils plus prédisposés que d’autres à déployer ce narcissisme effréné ?
Si la rivalité, l’esprit de compétition ou le besoin de se distinguer peuvent constituer un moteur, poussées à l’extrême ces attitudes des ego trop forts génèrent incompréhension et souffrance dans les relations humaines.
Il devient alors urgent d’en comprendre les mécanismes pour les identifier, les gérer, parfois survivre en leur présence.
À l’échelle d’une société, quelles sont les conséquences de l’omniprésence de ces caractères qui tendent à s’affirmer aux dépens des autres ?
Ce phénomène serait-il l’expression d’un nouveau narcissisme,
d’un choc de valeurs inédit ?

*

Partagez !

Les commentaires sont fermés.