Le rire amer d’Aristophane

Athènes, début des années 2010.
La ville est en proie à ce qu’il est convenu de nommer la « crise » grecque, qui va influer sur la trajectoire des personnages du roman : un père cherchant sa fille volontairement disparue, une professeure de Lettres franco-grecque qui se lance dans l’aventure du théâtre d’ombres, un vendeur d’assurances à la retraite et musicien à ses heures perdues…
Au cœur de cet espace moderne vient résonner le rire du grand auteur comique de l’Antiquité, Aristophane ; un rire aussi franc qu’amer, et qui apportera, peut-être, un peu de réconfort à la ville et aux êtres meurtris.

Avec un style qui s’affirme encore plus dans ce roman polyphonique, Antigone Trogadis poursuit son exploration de la Grèce contemporaine avec le recul indispensable de la culture et de la fiction.

Ouvrage publié avec le soutien de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée.

(Éditions N & B)

Antigone Trogadis

Page de l’auteur

Antigone Trogadis est née à Montréal (Canada) de parents grecs.
Elle a grandi en Grèce, puis s’est installée en France, d’abord à Paris.
Ses études de Lettres Modernes à Paris IV-La Sorbonne, ainsi qu’une vocation précoce, la conduisent à passer avec succès le CAPES et l’Agrégation.
Elle a enseigné d’abord en Normandie, puis dans le Tarn, où depuis 2005 elle est professeur à Albi, tout en se consacrant de plus en plus à l’écriture.

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Partagez...

Les commentaires sont fermés.