Les vieux démons

En 1961, deux hauts responsables de la DST sont assassinés à Paris.
Le 36 quai des Orfèvres est sur les dents.
Paolo Fragoni, jeune flic aux méthodes atypiques, pressenti comme étant seul capable de dénouer l’affaire, est sorti du placard.
Sous la pression de ses chefs et du pouvoir gaulliste, il va devoir plonger dans le marigot d’officines parallèles et dévoiler la part d’ombre d’un passé peu glorieux, plus trouble qu’il n’y paraît…
Son enquête finira par croiser le destin de Kaddour et Viviane, engagés dans la lutte pour l’indépendance algérienne qui, recherchés, doivent fuir Paris en catastrophe.
Une longue cavale s’ensuit, haletante, riche en péripéties, qui passe par Toulouse, Perpignan et Madrid…
Un lien existe‐t‐il entre cette fuite et l’exécution des deux pontes ?

Cette nouvelle enquête de Fragoni, transportant le lecteur du Bordeaux de l’Occupation à l’Espagne franquiste, s’attache à exhumer une période noire de notre Histoire, où errent encore nos vieux démons.

(Éditions Cairn)

Riquet m’a tuer

L’ombre du grand Riquet hante encore le Canal du Midi.
Elle lui survit au point qu’on pourrait lire auprès des cadavres abandonnés par le tueur…

L’enquête confiée au lieutenant Xabata ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices : trois crimes perpétrés sur les berges du Canal du Midi entre Saint-Martin Lalande et Castelnaudary, en l’espace d’un mois.
Dépassé, notre policier fait appel à une vieille connaissance : Fragoni, ex-privé à la retraite, qui s’offre un tout dernier baroud en se lançant sur les traces de l’assassin, flanqué de son fidèle chien, le flegmatique Watson.
Fait des plus surprenants, l’ancien privé découvre qu’une même série de crimes a eu lieu à l’époque de Riquet, fondateur du Canal. Flora Zeller, jeune toulousaine docteur en Archéologie, spécialiste de cette période et dotée de pouvoirs étranges, est appelée à la rescousse. Fragoni la prend sous son aile.
Ce duo, aussi détonant qu’insolite, se lance à la poursuite du tueur du canal…

(Éditions Cairn)

Yves Carchon

Site de l’auteur

Yves Carchon passe son enfance dans le Lyonnais où se forge son goût pour la rêverie et l’écriture.
À vingt ans, sac au dos, il découvre l’Afrique.
Suivent d’autres voyages.
Entre deux périples, il vit de petits boulots.
Il écrit pour le théâtre, mais aussi des romans, des chroniques littéraires, des microfictions et se lance dans le polar en 2011.
En 2016, il a publié Riquet m’a tuer dans la collection Du noir au Sud aux Éditions Cairn.
Il vit aujourd’hui dans le Lauragais.

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Partagez...

Les commentaires sont fermés.