2012, Marie ROUANET

Entrée à l’Ecole normale supérieure en juillet 1952, ce n’est que dix ans plus tard qu’elle écrit ses premiers recits en occitan tout en menant parallèlement une carrière de chanteuse occitane.
Elle devient en 1976 déléguée au patrimoine à la mairie de Béziers.
En 1990, elle publie son grand succès ‘Nous les filles‘ au long duquel elle raconte son enfance dans le Sud.
S’ensuit quelques ouvrages remarqués comme ‘La marche lente des glaciers‘, une réflexion mélancolique sur le vieillissement, ou son ‘Petit traité romanesque de la cuisine ‘ où elle faisait partager son amour du terroir.
Dans ‘Les Enfants du bagne‘, elle évoque le quotidien de ces enfants maltraités.
Elle écrit le pendant de ‘Nous les filles‘ intitulé ‘Du côté des hommes‘ en 2001.
Elle revient ensuite à sa passion, la cuisine, avec ‘Mémoires de goût‘, sorte de madeleine de Proust.
À l’âge de 70 ans, elle publie ‘Luxueuse austérité‘ dans lequel elle raconte ses souvenirs d’enfance, par des petits détails du quotidien.

La nègre : Albin Michel (adulte)

Renée, la narratrice, est une jeune femme qui partage son temps entre la sculpture, la poterie, l’écriture poétique et de longues promenades nocturnes.
Hélène Henry était, autrefois, la princesse du village, fille unique des Jouan, notaires de père en fils depuis 1870.
Mais cette Hélène, que rencontre Renée à la soirée où elle s’est rendue avec Léone, n’est plus la jolie princesse d’autrefois. Un accident de voiture l’a défigurée, lui a brûlé les cheveux, coupé une main…
Malgré le temps et l’accident, Hélène exerce toujours une grande fascination sur Renée.
Renée va se soumettre au réel désir de Mme Henry : devenir sa « nègre » pour l’écriture d’un livre qui doit anéantir son mari en révélant escroqueries et turpitudes…
Rencontres et rendez-vous secrets vont lier les deux femmes dans ce projet vengeur.
Hélène montre à Renée des documents qui sont autant de preuves accablantes et monstrueuses de la cupidité et de la perversité de son mari.
Renée, douloureusement, rédige le brûlot.

Marie Rouanet construit là un livre passionnant.
Nous suivons la narratrice dans ses pensées et ses pérégrinations, pour retrouver les personnes qu’elle a connues, les amies, les amants, et les lieux où elle a vécu.
Nous vivons au jour le jour sa relation avec Hélène, ambiguë, entre soumission et révolte, affrontement et complicité.
L’amour, l’admiration, l’horreur, la haine, l’émotion est au rendez-vous à chaque page.

Un roman fort dont on sort bouleversé.

Partagez !

Les commentaires sont fermés.