2015

Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

La Culture a toujours fait polémique car elle est un enjeu de société.
André Malraux, qui a déclaré : «La Culture… ce qui a fait de l’Homme autre chose qu’un accident de l’univers…», et a créé les Maisons des Jeunes et de la Culture, ne s’y était pas trompé.

Que pourrait-elle bien être aujourd’hui : un bien commun, un partage et un échange, un enrichissement permanent ?
Sans vouloir faire preuve d’une trop grande prétention, on peut dire que le Salon du Livre de Montgiscard participe à la diffusion d’une certaine idée de la Culture : la plus humaniste et la plus chaleureuse.

En toute simplicité, dans un cadre accueillant, il vous propose d’aller à la rencontre de plus de 45 écrivains prêts à discuter avec vous de leur œuvre, de la manière dont ils la conçoivent, de l’estime qu’ils accordent à la chose écrite malgré la multiplication des écrans.
Ils vous ouvriront leur univers et que vous le partagiez ou non, chacun en ressortira certainement enrichi.
Voilà l’ambition de notre salon : vous faire rencontrer des visions singulières, des approches personnelles qui peuvent entrer en résonance avec chacun d’entre nous et nous inciter à réfléchir au-delà de nous.

Que les collectivités locales et les sponsors qui continuent de nous soutenir soient remerciés pour leur engagement à nos côtés.
En ces temps d’incertitude économique et sociale, la Culture nous est certainement d’une nécessité encore plus impérieuse.
Que des partenaires publics ou privés s’engagent à la faire vivre, cela mérite notre estime.

Faire le pari de la Culture, c’est faire le pari de l’émancipation des Hommes, c’est faire reculer la barbarie.
Abraham Lincoln l’avait dit sous une autre forme : «Si vous ne croyez pas en la connaissance, essayez donc l’ignorance…».
Qu’adviendrait-il alors de la communauté des Hommes ?

Philippe Leroyer, président

*