2016, Alain Régus

Alain Régus est passionné de théâtre; c’est d’abord vers la scène que le conduit son désir de création.
Depuis 1985, il est comédien, metteur en scène et animateur d’ateliers.
Durant plusieurs années, il a pratiqué un théâtre à visée sociale en montant des spectacles avec des jeunes des quartiers défavorisés et des détenus.
En 2001 il devient auteur dramatique et écrit plusieurs spectacles qu’il interprète lui-même ou met en scène pour d’autres acteurs.
En 2008 son texte est primé, à un concours de nouvelles.
Plusieurs distinctions suivront celle-ci.
Son premier roman L’ombre sort peu après chez un éditeur québécois.
Le journal d’Eva Braun a fait l’objet d’un long travail de documentation historique.
L’auteur a aussi tiré de ses recherches une pièce de théâtre, un solo féminin intitulé Eva et Monsieur Wolf.

Bonjour dit le Diable
(Hugues de Queyssac)

À l’âge de six mois Damien échappe par miracle à l’accident de voiture qui tue ses parents.
Il est élevé par son oncle, un veuf sans enfant et profondément croyant qui voit dans ce miraculé un être touché par la grâce de Dieu.
Mais dès l’adolescence Damien se révèle un garçon solitaire, asocial, d’un calme inquiétant et apparemment sans affect.
Dès sa majorité il quitte son oncle désabusé et se force à accepter les codes d’une société qu’il méprise.
Il trouve un travail dans une banque et se marie.
Mais à la mort de son oncle sa vraie nature reprend le dessus.
Il abandonne femme et emploi pour réaliser sa seule ambition depuis toujours : écrire un roman policier.
Ne trouvant pas l’inspiration Damien se perd dans les rues et sur les sites de rencontres d’internet.
C’est là qu’il croise son alter-ego féminin : Ordalie.
Leur relation, basée sur un pacte de soumission à la fois intellectuel et sexuel, va les isoler de plus en plus d’un monde social qu’ils honnissent, les pousser à des extrémités où vont se mêler poésie et décadence, jusqu’au meurtre et à ses terribles conséquences.

Partagez !

Les commentaires sont fermés.