Hercule, chat policier

Pièges à la gym !

Lola, la copine des jumelles, est une championne de gym.

Alors qu’elles préparent un concours avec leurs camarades de classe, Hercule remarque des événements étranges dans le gymnase.

Quelqu’un semble vouloir empêcher Lola de participer au concours !

Avec son voisin, le chien Diabolo, Hercule tente de démasquer le coupable.

(Éditions Rageot)

Une rançon pour Bichon

Hercule s’introduit dans le coffre d’une voiture pour porter secours à un énorme chien à tête de lion.

Bichon a été enlevé car sa maîtresse est extrêmement riche !

Parvenu près d’un zoo, Hercule s’associe avec un lémurien pour piéger les ravisseurs…

(Éditions Rageot)

Christian Grenier

Site de l’auteur

Né à Paris, Christian Grenier a été professeur de Lettres avant d’être édité (dès 1972) et de travailler dans l’édition comme lecteur, correcteur, rewriter et directeur de collection (Folio-Junior SF chez Gallimard de 1981 à 1986).
Devenu journaliste, il s’est ensuite consacré au scénario de BD puis de dessins animés (notamment Les Mondes Engloutis pour Antenne 2).
Il vit (de sa plume) depuis 1990 dans un village du Périgord.
Christian Grenier a poursuivi des études littéraires qu’il a rattrapées, comme il l’affirme, avec une thèse universitaire sur la science-fiction, domaine auquel il a consacré quatre essais.
Très influencé par le théâtre (ses parents étaient comédiens), amoureux de toutes les littératures, il est aussi un passionné de musique (classique et contemporaine).
Mais ce qui nourrit le plus souvent son imaginaire, c’est l’actualité, la marche du monde, les progrès des sciences et des technologies.
Logicielle, l’enquêtrice de ses romans policiers, travaille dans la police scientifique, spécialité : l’informatique !
En 35 ans, Christian Grenier a publié près de cent ouvrages (et 120 nouvelles) dans les genres les plus divers : la SF, le roman policier, historique, social, intimiste, fantastique, la mythologie, le conte…
Ses livres, qui ont obtenu des dizaines de prix, sont traduits dans 18 pays, mais aussi en espéranto et en braille.

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Partagez...

Les commentaires sont fermés.