La mort du nouveau nez (série « Le sang de la vigne »)

En arpentant le vignoble de Gaillac, le célèbre œnologue Benjamin Cooker pouvait-il soupçonner que la mort prématurée d’un jeune confrère, au nez prétendument exceptionnel, cachait en vérité des mœurs viticoles d’un autre temps ?
Quand la colombine servait de fumure aux vignes plantées du côté de Lisle-sur-Tarn !

Au pays des mille pigeonniers, Cooker et son assistant Virgile se heurtent tour à tour à un inquiétant banquier luxembourgeois, une disparition pour le moins suspecte, et à deux vieilles filles revenues sur les lieux où leur père, alors modeste métayer, a été assassiné…cinquante ans plus tôt !

Dans un paysage aux faux airs de Toscane, où soufflent le vent d’autan et de folles rumeurs, il faudra toute la perspicacité de nos deux compères bordelais pour venir à bout de cette double intrigue aussi mystérieuse qu’infiniment vénéneuse.

La série « Le sang de la vigne » est adaptée à la télévision, avec Pierre Arditi dans le rôle principal, et plus récemment en Bande dessinée chez Glénat.

(éditions Fayard)

Jean-Pierre Alaux

Jean-Pierre Alaux vit et écrit au milieu des vignobles de la vallée du Lot.

Rédacteur en chef de Radio Présence à Toulouse et rédacteur en chef de Cigares & Co, il a également travaillé dans l’audiovisuel (Europe 2, Sud-Ouest Médias, Sud Radio et Télé-Toulouse) comme présentateur ou directeur de l’information.

Il est également l’auteur avec Sylvie Vauclair, présente elle aussi au salon, du roman Le soleil ne se cachera pas pour mourir.

 

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Partagez...

Les commentaires sont fermés.